vous êtes ici : accueil > CAPL / CTL / CHSCT

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte

CR CTL 06/05/21

Point à l’ordre du jour reporté : présentation du dossier comptable numérique en attente d’éléments de la DG

1/ BUDGET

2020
Premier poste de dépense de la direction : les loyers immobiliers, qui augmentent chaque année en fonction de la révision des loyers.

Charges d’entretien : hausse de 26 % représentant notamment les travaux d’aménagement du CDFIP de Feurs + salle de réunion du 3e étage de Montbrison. On note également une hausse du budget participatif

Affranchissement : réduction du nombre de plus (50%) qu’on peut tout de même rapprocher à la crise sanitaire

Prestations de service : hausse de 53% due essentiellement aux prestations de nettoyage pour cause de crise sanitaire, ainsi que du gardiennage (vigiles)

Frais de mission hors formation : hausse de 5 %. La baisse des frais de déplacement a été compensée par le montant dévolu aux repas pendant la période du PCA.

Entretien lourd : hausse de 18 % due aux travaux de rénovation à Feurs (réseau électricité) et l’aménagement de l’espace douches à la DDFIP.

Achat de mobilier : -26 %

Beaucoup d’économies sur l’achat de matériel informatique, étant donné la prise de charge des achats regroupés par la DG. Les sommes économisées ont été reportées sur le budget participatif et ont permis de fait de :
- mettre en place une salle de convivialité à Montbrison
- rénover les sols et les douches de la direction
- rafraîchir les locaux de la trésorerie Amendes

En 2021, un questionnaire sera envoyé à tous les agents afin de récolter des idées pour l’utilisation du budget participatif.

La prise en charge des achats informatiques par la DG a permis de ne pas grever le budget 2020 avec la hausse des achats pour lutter contre le COVID (matériel pharmaceutique, matériel de protection des agents, repas PCA…). A noter que les dépenses liées à la crise sanitaire s’élèvent à 300 k€, soit environ 10 % du budget. A l’heure actuelle, la direction dépense 16k€ en moyenne chaque mois, surtout pour les prestations de ménage.

Une question s’est posée : la direction a-t-elle quantifié une baisse des dépenses globales (électricité, chauffage..) due à l’augmentation du TT, ces dépenses étant naturellement reportées sur les agents télétravailleurs. A priori non, mais on sent un déni assez fort de la direction sur la hausse des charges des télétravailleurs, arguant que les frais supplémentaires occasionnés par le TT étaient compensés par la baisse individuelle des frais de déplacement. Complètement à côté de la plaque si on considère que les agents qui prennent les transports en commun n’ont pas eu de baisse de dépenses, et le déni total de la direction concernant les montants des frais supplémentaires qui ont du être pris en charge par les agents de leur propre poche.

2021
Hausse de 50 k€ du budget par rapport à 2020. Ke budget est à priori prévu à l’équilibre sans difficultés particulières. Cette année, une partie de la rénovation du CDFIP de Roanne est pris en charge par la DG (150 k€) et ne laisse à charge de la direction que la fourniture de mobilier et la rénovation du restaurant administratif du centre courant de l’été. Dans les dépenses ponctuelles, on peut noter la rénovation de la chaudière de la direction ainsi que l’achat de matériel pour le renouvellement des équipements des géomètres.

Un abondement budgétaire issu d’une réserve interrégionale d’un montant de 46 k€ devrait compenser les dépenses dues au NRP ainsi que l’achat de tablettes pour les SIP ainsi qu’une enveloppe de 20 k€ pour le budget participatif.

2/ Modification des horaires d’ouverture

Les ouvertures sont prévues tous les matin de 8h30 à 12h30, faisant chuter la quotité hebdomadaire de 24 à 20H. Ces modifications seront opérationnelles à compter du lundi 05/07 afin de mettre à jour les applicatifs et la communication vers les usagers et les collectivités locales.

Il n’est pour l’instant pas prévu de basculer sur un système exclusif d’accueil sur rendez-vous, ni de modification sur l’accueil téléphonique.

Nous avons fait remarquer à la direction que si les agents allaient adhérer à ce nouveau système, c’était essentiellement en raison de la hausse de la charge de travail individuelle et des suppressions d’emplois qui ne permettent plus aux collègues de gérer leur travail quotidien et l’accueil dans de bonnes conditions.
La politique sociale de Bercy continuant sur sa triste lancée de suppressions d’emplois notamment dans les SIP et les SIE avec les conséquences du NRP va dramatiquement dégrader davantage les conditions de vie au travail des agents, et on peut craindre qu’à terme l’accueil physique se réduise encore plus. La direction a rétorqué, comme à son habitude, que la disparition de la TH et l’adhésion à la déclaration en ligne avait drastiquement baissé le nombre de visites aux accueils et que parallèlement la DGFIP développait de plus en plus l’accueil sur de nombreux canaux (visio, APRDV…) suivantl’évolution de la DGFIP en matière d’accompagnement des usagers.

Les horaires diminuées devraient persister même pendant les campagnes IR et d’avis, sauf si l’on constate un pic de demande de rdv, même la direction n’y croit que peu. A noter que les accueils visio via les maisons france service ne suivra pas forcément les horaires d’accueil des centres.

Article publié le 15 mai 2021.


Politique de confidentialité. Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.